decouvre toi

decouvre toi

POEMES.... Numéro ..3

OCTOBRE 2015

 

 

 

La séquence nostalgie continue ...ces poèmes sont anciens, et écris avec l'outrance de la jeunesse , et celle des poètes.

J'ai décidé de ne plus les dater, car peu importe le temps ou à qui ils s'adressaient, l'amour est éternel, et le temps finalement n'existe pas.

Je me remettrai probablement à rimer à nouveau un jour ...c'est un virus qu'on ne soigne pas facilement ...je vous en informerai.

 

 

 

 

 

M'achèvera-t-il un jour, m'achèvera-t-il ?

Se demande le moribond

Au soir du grand combat

Achève moi, achève moi

Implore le vagabond

Ce jour je ne le vivrai pas.

Parfois, j'ai déposé les armes

Comme lui, j'ai seulement mes larmes.

Non je n'aimais pas la guerre

Mais la vie nous oblige à la faire

Car la paix, la fraternité ne sont plus que des mots

L'amour ou l'amitié

Des mots qui passent,

Des mots qui lassent.

Pour les sauver, car j'y ai cru

Pour les sauver, ma vie j'aurai perdu !

Les approcher, trop insipide

Les côtoyer, bien plus acide

Les mélanger, c'est enivrant

Les confondre, rien qu'un instant.

Pour les connaître, j'ai bien cherché

Pour les connaître, j'ai essayé.

Et aujourd'hui, pour cette vie,

Comme le moribond,

Comme le vagabond,

Je suis au soir de ma bataille

Simple fétu  de paille.



20/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres