decouvre toi

decouvre toi

POEMES ...Numéro 1.....

image009.jpg

 

NOVEMBRE 2014

 

Je viens d'ouvrir une nouvelle rubrique "POEMES" ...

En effet, j'ai retrouvé en triant quelques papiers archivés, une série de poèmes  que j'avais écris, datés des années 60 ( eh oui mon adolescence ...) jusqu'aux années 2000 environ ! difficile de se séparer de ces écrits ...séquence nostalgie donc ! J'ai beaucoup hésité avant de les rendre public, parce que assez personnels et pour les tout premiers, influencés inconsciemment par les auteurs que j'étudiais scolairement à l'époque (Musset, Verlaine, Rimbaud ....) .

 

Rien à voir avec un blog naturiste me direz vous ? ...et bien si, une façon de montrer qu'un naturiste n'est pas simplement un individu dont le seul souci est de se promener les fesses à l'air, mais qu'il peut parler d'autres choses, d'art, de poésie, de culture, par exemple. Montrer aussi, et pour les plus jeunes qui me lisent, que le mal être de l'adolescence, les passions, les amours, les trahisons, les orientations, ne sont pas des thèmes vraiment nouveaux. Aujourd'hui, partager et communiquer est devenu plus facile ...pas de site, pas de blog, pour l'ado des années 60, il était vraiment seul avec ses  problèmes, ses questions, seul avec lui même ....Mais les choses ont elles vraiment changées pour autant ? c'est un autre sujet.

Donc voici chronologiquement, ces quelques poèmes retrouvés....

 

 

 

 

                                                                               POEMES.... Numéro 1 (1959/1960)

 

 

J'ai cru dans un beau soir d'été, comprendre

Pourquoi tant d'êtres encore s'accrochent à la vie,

J'ai cru dans un beau soir d'été , apprendre

La raison pour laquelle je me trouvais ici.

 

Au rythme d'une danse, nos corps s'étaient liés

Ses cheveux blonds soyeux , frôlaient encore mon coup,

Quand du fond de mon cœur, je donnais ce baiser,

Que je ne pensais pas regretter plus que tout.

 

Oui, je t'aimais alors et je voyais en toi,

L'aube d'un jour nouveau ou le soleil naissant

Réchaufferait nos cœurs qui débordant de joie,

S'inclinaient l'un vers l'autre, doucement  sous le vent.

 

Oui j'ai cru en l'amour, car je croyais alors

Qu'ici sur cette terre , le bonheur existait

Mais toi, tu m'as trahi, méritais je ce sort ?

Me lancer à la face la dure vérité.

 

Pourquoi m'as tu encore  laissé l'immense espoir

Qu'un jour nos cœurs heureux battraient le même temps

Pourquoi as tu voulu lâchement me faire croire

Que j'étais celui que, tu attendrais longtemps !

 

Oui j'ai cru, tout au fond de mon coeur

Que l'on pourrait tous deux faire face à la vie

Mais je ne savais pas, que mon plus grand bonheur,

Serait en mon absence, par un autre ravi !

 

 

 

 

 

 

2013-07-20 18.01.01.jpg

 

 

  N'hésitez pas à vous inscrire en page d'accueil, comme membre sur ce blog ...vous recevrez de nouveaux articles , au fur et à mesure de leur parution ...et vous pourrez y apporter vos commentaires !

 

claude.schmitt99@orange.fr



12/11/2014
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres